Le coming out HPI, on en parle ?

Vous avez passé le test et le verdict est tombé : vous êtes ce qu'on appelle une personne à Haut Potentiel Intellectuel. Que faire de cette information maintenant ? Pour vous, c'est une démarche qui vous a certainement apporter des réponses, mais pour votre entourage ? Faut-il le dire ? A qui ? Et comment ?

Alors voilà, après des mois de questionnements, des heures de lecture, des semaines de doutes, vous avez enfin sauter le pas du passage du test. C'est officiel, un neuropsychologue ou un psychologue vous a reçu, observé, questionné et en a conclu que vous avez un fonctionnement neuronal spécifique que l'on qualifie de Haut Potentiel Intellectuel.


Si pour vous, c'est peut-être une nouvelle compréhension de votre fonctionnement, une relecture de votre passé, une meilleure acceptation de certains de vos comportements, qu'en est-il pour votre entourage ? Je reçois régulièrement des personnes qui passent de la découverte au questionnement pour enfin aller jusqu'au test. Et vient cette question : dois-je le dire ?

Même si vous vous connaissez mieux, cela ne change pas qui vous êtes. Votre identité ne change pas du tout au tout. Vous pouvez vous sentir mieux, plus en phase, plus confiant...Vos valeurs, vos expériences, vos apprentissages, votre humour, votre façon de penser ne changent pas du jour au lendemain. Alors quel est l'intérêt d'en parler et de faire son "coming out HPI" ?


Comment le dire ?

Avec beaucoup de pédagogie ! Ce profil est encore méconnu. Certains ne croient pas à son existence, d'autres ont des idées reçus. C'est utile de mettre de la nuance dans vos propos, de parler de potentiel qui s'exprime ou non selon notre histoire personnelle, d'aborder la corrélation entre l'hypersensibilité, l'hyperesthésie et la puissance intellectuelle. Les HPI ne sont pas des génies... Et puis peut-être expliquer votre démarche. Les personnes qui vont au bout du processus cherchent des réponses car il y a une souffrance ou un blocage.


A qui le dire ?

Il peut y avoir un intérêt à le dire à votre entourage très proche. L'une des problématiques récurrentes des personnes dites HPI est le développement d'un faux-self qui peut engendrer une sensation d'imposture et de solitude. Vous pouvez penser que les autres ne vous connaissent pas comme vous êtes et donc ne vous aiment pas réellement. Leur dire, leur expliquer peut vous libérer de cette impression, vous faire vous sentir confiant et serein dans vos relations.

Il peut également avoir un intérêt pour votre famille. Il y a une part de génétique dans l'acquisition du HPI donc un lien d'hérédité. Il est fort probable que dans votre famille il y ait d'autres HPI qui s'ignorent. Certains n'auront pas pas tous besoin de le savoir. Certains de vos proches peuvent, grâce à votre parcours, changer leurs visions d'eux-mêmes ou de leurs enfants. C'est une grille de lecture de comportements et de besoins qui peut amener une meilleure compréhension d'événements ou de personnes dans leurs vies.

Vous pouvez aussi le dire pour rencontrer d'autres personnes avec un profil similaire. Il est fréquent que l'on se sente seul ou en décalage lorsque l'on a ce profil. Rencontrer qu'autres HPI c'est faire partie d'un groupe où vous n'avez pas besoin de vous (sur)adapter.

Et dans le cadre professionnel ou scolaire ?

Cela peut avoir un intérêt si vous rencontrez des difficultés, qu'il y a un décalage avec les autres au niveau de votre rythme de travail par exemple, ou si vous avez besoin d'apprendre plus ou de faire plus, ou autrement.


Il n'y a aucune obligation. Vous pouvez choisir quand et à qui le dire. Vous pouvez aussi choisir de garder ça pour vous ou au contraire le dire haut et fort. Cela dépend de la perception que vous avez de ce profil et de l'importance que vous lui accordez.




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout