Tu peux pas comprendre !

"C'est bon, c'est pas grave !", "Pourquoi tu te mets dans des états pareils ?", "Moi, à ta place, je ferai...", "Tu te vexes pour un rien, on peut rien te dire", "T'es trop sensible"...

Quoi de plus énervant que quelqu'un qui croit savoir ce que vous ressentez

? Quoi de plus déstabilisant que de ne pas comprendre la réaction de l'autre ?

Chacun de nous a une perception de la réalité différente et chacun de nous a une sensibilité différente. Et si la clé pour mieux comprendre ces différences souvent source de conflit, n'était pas de les comprendre intellectuellement mais de les expérimenter ?

En Programmation Neuro-Linguistique (PNL), deux des postulats de base sont utiles pour mieux se mettre à la place de l'autre :

- La carte n'est pas le territoire. Cela signifie simplement que chaque être humain, de part sa culture, son éducation, ses expériences, mais également ses capacités sensorielles (ouïe plus ou moins fine, sensibilité olfactive...), perçoit, analyse et encode le monde de sa propre façon qui est unique. Si on va plus loin, cela implique que chaque personne perçoit sa réalité et non pas celle qui existe réellement. Ainsi la carte du monde de chacun ne représente pas le monde, le territoire, dans lequel on vit. Imaginez, vous allez voir un film avec un ami et quand vous sortez de la séance vous échangez et vous vous rendez compte que vous n'avez absolument pas retenu les mêmes choses. Nos filtres conditionnent notre perception des choses.

- Le corps et l'esprit font partie d'un même système cybernétique. De plus en plus admis en Occident, le corps et l'esprit sont un ensemble interdépendant. Cela signifie que l'un influence l'autre et vice versa. Par exemple, il est plus facile d'être détendu que d'être stressé en prenant un bain moussant parfumé aux huiles essentielles en écoutant de la musique classique tout en regardant un couché de soleil par la fenêtre. De la même manière, penser que l'autre ne nous comprend pas, nous méprise, est incompétent, bête, fier, arrogant...favorisera souvent un énervement qui se traduira physiquement par une tension musculaire, une respiration rapide, une voix qui tremble ou encore des palpitations. Bref, vous l'aurez compris ce qui se passe dans notre tête se passe dans notre corps, et ce qui se passe dans notre corps influence ce qui se passe dans notre tête.

Ces 2 postulats admis nous éclairent sur la manière de procéder pour se mettre concrètement à la place de l'autre. Parfois, prendre du recul et regarder la situation de la manière la plus objective possible n'est pas suffisant. Si vous prenez de la distance mais que vous observez la situation avec vos filtres vous ne serez pas en mesure de comprendre l'autre. Vous comprendrez ce que vous pouvez ressentir ou penser en étant dans une situation similaire mais pas à sa place.

Alors comment faire ?

En thérapie brève, notamment en PNL, on utilise ce que l'on appelle les positions perceptuelles. Il en existe différentes dont on se sert selon la problématique de la personne qui consulte. Quand il s'agit de comprendre quelqu'un avec qui on a des difficultés relationnelles voire avec qui on est en conflit, on se met dans la position de l'autre. Comme un jeu de rôles, bien plus poussé et plus finement réalisé, on prend la corporalité de l'autre, sa façon de bouger, de parler, de réagir, pour être au plus près de sa carte du monde. En "rejouant" son propre rôle et le rôle de l'autre dans une situation spécifique, on peut prendre conscience de sa façon de nous percevoir quand on s'adresse à lui et ainsi d'identifier ce qui conditionne (émotions, analyse...) sa façon d'interagir avec nous. Grâce à cet exercice, on découvre les éléments qui créent des dysfonctionnements dans la relation.

Se mettre physiquement, émotionnellement et intellectuellement à la place de l'autre, vous offrira une autre façon de voir les choses. Vous pourrez avoir plus de flexibilité, vous adapter encore plus à votre interlocuteur, éviter les "crises" liées à des incompréhensions, et de faire passer plus efficacement vos messages.


Expérimenter la place de l'autre vous permettra d'améliorer votre communication et la qualité de vos relations !

Lucie Fenet - 28 av. Gambetta 69250 Neuville-sur-Saône - N° SIREN 822 460 721

Dispensé d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers