En quoi tu crois ?

Dernière mise à jour : 27 févr.

Nos comportements sont le résultats de nos croyances. Nos croyances se fondent sur des apprentissages qui se sont faits dans un contexte précis ou au fil du temps. Parfois nos croyances contraignent nos actions, nous bloquent. Alors pourquoi ne pas les travailler pour avancer dans nos vies ?

Généralement lorsque nous parlons de croyances nous faisons le lien avec la spiritualité mais elles sont bien plus nombreuses que nous le pensons. Une croyance est quelque chose que l'on croit réel ou vrai. Elle s'établit soit par la transmission de quelqu'un, un proche, nos parents, nos professeurs, nos managers... soit par la répétition, soit par un événement avec une forte intensité émotionnelle.


Prenons un exemple pour chacun des cas.

- Mon père m'a dit que dans notre famille, on avait la "poisse". Cette croyance ancrée implique, qu'à chaque fois que je vais vivre quelque chose, je vais poser ce filtre sur la réalité et renforcer cette croyance. Un événement attendu est annulé : normal j'ai la poisse. Mon véhicule tombe en panne : normal j'ai la poisse. Et avec la répétition, cette croyance devient ma réalité.

- Mes professeurs m'ont répété une bonne partie de ma scolarité que je n'avais pas la logique des mathématiques. Je vais croire à cela car je leur porte une importante crédibilité. Dès lors que cette croyance est installée, elle va conditionner mes comportements. Lorsque je serais face à un problème de mathématique ou lorsque je vais passer un examen, je vais me dire que je ne suis pas capable de réussir. Ce qui va engendrer du stress, un dénigrement, un manque de confiance...avec cet état d'esprit je mets toutes les chances de mon côté pour avoir des résultats en dessous de ce que je suis réellement capable de réaliser.

- Mon manager m'a discrédité devant mes collègues. Tous les managers sont désagréables (pour ne pas dire autre chose). Je crée ici une généralité d'après un événement unique qui a engendré en moi des émotions négatives fortes.


Les croyances sont très utiles la majorité du temps. Ce sont des généralisations qui nous permettent d'aller plus vite dans notre vie quotidienne. Par exemple, apprendre qu'une porte s'ouvre en actionnant sa poignée, nous fait gagner un temps fou. De la même manière, se dire que l'on est performant dans un domaine supprime nos doutes et nous amène plus facilement à un résultat positif.


Certaines croyances sont donc aidantes et d'autres sont limitantes.


Quoiqu'il en soit les croyances figent notre façon de percevoir et de penser. En la figeant, elles peuvent nous bloquer, nous empêcher de voir nos possibilités ou encore nous faire craindre de faire les choses autrement.


Certaines d'entre elles sont aidantes dans un contexte et limitantes dans un autre. Par exemple, l'adage "c'est en forgeant que l'on devient forgeron" est aidant si nous avons besoin de refaire quelque chose plusieurs fois pour la maitriser. Mais il est possible également de faire correctement une chose dès la première fois, n'est-ce pas ?


Les croyances peuvent être identifiées dans notre façon de formuler nos idées. En prendre conscience, c'est nous permettre de les modifier quand cela est utile. Gagner en flexibilité par rapport à nous ou aux personnes qui nous entourent, nous aide à prendre la vie autrement, peut-être plus sereinement ou facilement.


Alors avez-vous besoin de travailler certaines de vos croyances ?

Les thérapies brèves peuvent vous aider à le faire. Et si un suivi ne vous convient pas, vous pouvez les travailler en autonomie. Je propose régulièrement un stage sur ce thème : "Prenez la vie autrement".

Pour découvrir les prochaines dates, c'est ici !

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout