Mais qui êtes-vous ?

Sensation qu'il vous manque quelque chose, sentiments de décalage, d'être incompris(e), d'être seul(e), d'être bizarre... Vous avez l'impression que les autres ne vous voient pas et ne vous connaissent pas comme vous êtes réellement ? Mais d'où vient ce malaise qui prend de la place et qui vous fait souffrir ?

Il m'arrive régulièrement de rencontrer, en cabinet, des personnes qui expriment ce type de sentiments. Elles vont "bien" en apparence : métier qui leur plait, vie amoureuse épanouie, vie familiale sereine...mais il y a un truc qui cloche ! Elles se sentent malheureuses sans savoir l'expliquer.

Et si ce qui provoquait cela était un manque de connaissance ? Un manque de compréhension ? Pas des autres mais de vous-même !

Nous grandissons dans un cadre pour répondre aux attentes de tout type de personnes : nos parents, nos professeurs, nos amours, nos groupes d'amis... On nous dit ce qu'il faut ou ne faut pas faire pour faire partie de la société. On nous dit ce qui est vrai et ce qui est faux pendant nos études. Et c'est utile ! Partager des règles pour vivre ensemble. Partager des valeurs pour avancer ensemble. Partager des savoirs pour se comprendre. Pour la majorité d'entre nous, c'est très aidant et satisfaisant.


Mais parfois, quand on a peur d'être rejeté ou qu'on manque de confiance en soi, on se noie. On se perd dans ce que les autres pensent et attendent de nous. Certaines personnes ont la sensation de jouer à être quelqu'un d'autre. Et cela peut être difficile à vivre. Ces sentiments de décalage et de solitude peuvent être ressentis si vous avez l'impression de ne pas vous montrer, de ne pas vous comporter comme vous sentez que vous êtes à l'intérieur de vous.


Mais qui êtes-vous vraiment ? Dans certains cas, il est utile d'aller se poser cette question. La notion d'identité est propre à chacun. A vous de définir les pourtours de ce terme et à nous, thérapeutes, de vous accompagner pour comprendre ce qui fait votre "essence" et comment vous fonctionnez. Il y a deux axes très différents et complémentaires : ce que vous ressentez que vous êtes, et les comportements/la manière de réfléchir que vous mettez en place.

Comment pouvez-vous savoir si vous, et les gens qui vous entourent, aimez une activité sans l'avoir expérimentée ou ressentie ?

Comment voulez-vous réparer une horloge sans comprendre comment les mécanismes fonctionnent ?

Plus vous vous connaissez dans ces deux domaines, plus vous pouvez accepter qui vous êtes, et plus vous pourrez modifier ce que vous souhaitez changer dans votre façon de faire ou de vivre. Plus vous maîtrisez un sujet plus il est facile de vous en saisir, n'est-ce pas ?

Faites l'expérience d'apprendre à vous connaître et ces sensations et sentiments pourront disparaitre.

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout